titre rechercher lancer la recherche
Vous êtes ici : Niederhausbergen » Votre Municipalité » Le Mot du Maire

Informations

LE MOT DU MAIRE

Une rentrée scolaire réussie

Nous avons accueilli 119 enfants à l’école Jules Verne lors de la rentrée scolaire de septembre, soit un nouveau record pour notre commune.

En 2009, nous perdions une classe maternelle sur deux car nous n’avions pas le nombre requis de 32 enfants pour maintenir l’ouverture de la deuxième classe. En 2013, l’histoire s’était répétée  mais le rectorat avait fini par transiger et admettre que le développement du village engagé par la municipalité allait enfin porter ses fruits.

Chose promise, chose réalisée dès 2014, et lors de ce mois de septembre, 50 enfants ont été accueillis en classes maternelles et 69 enfants l’ont été en classes élémentaires.

Quand on sait par ailleurs que nous avons dénombré 28 naissances l’an passé et que nous en dénombrons déjà une vingtaine cette année, on peut être rassuré pour l’avenir de Niederhausbergen.

Une semaine de 4 jours et demi et des activités gratuites

Un autre choix fort pour cette rentrée 2017, s’est traduit par le maintien des activités extra scolaires (toujours gratuites pour les parents) liées aux rythmes scolaires, dans le cadre d’une  semaine de cours  maintenue à 4  jours et ½ ; en concertation avec les enseignants et les représentants des parents d’élève, j’ai souhaité prendre le temps de la réflexion et de la préparation de l’avenir, et surtout ne pas agir dans la précipitation des décisions gouvernementales de mi-juin, prises sans concertation avec les communes, qui pourtant je le rappelle sont les seuls acteurs payeurs de la mise en œuvre de l’éducation de nos enfants dans le primaire.

Un Etat sans aucun discernement

Cette absence de concertation «Etat-communes »  a d’ailleurs été omniprésente  durant tout l’été, en mettant sous l’éteignoir sans discernement, l’ensemble des collectivités.

En conséquence de quoi, on peut déjà annoncer que la rentrée de septembre 2018 sera fort différente de celle-ci, avec la suppression des activités pédagogiques et le probable retour aux 4 jours de classe.

Franchement, nos gouvernements sont inconstants et inconscients pour être capables de nous imposer des réformes couteuses en 2014 (loi Peillon) et les défaire sans vergogne en 2017. Aux frais des seules communes, donc du contribuable local.

Et  je veux aussi vous parler (voir article spécifique) de toutes ces  contraintes financières nouvelles que nous impose l’Etat depuis 2015 et qui se sont encore amplifiées durant l’été pour en devenir  insupportables, donc inacceptables.

Débrouillez-vous !

Je traduis : mesdames, messieurs les élus, débrouillez vous !

Nous nous débrouillerons donc et ferons de notre mieux pour conserver une vie agréable à nos concitoyens dans notre commune.

En tout cas, nos projets en cours n’en sont pas affectés et ne nous contraindrons pas davantage, je souhaitais le souligner.

Des travaux qui se terminent

En matière d’aménagement de la commune, vous aurez constaté que l’embellissement du cœur historique de Niederhausbergen est terminé, accompagné par une mise aux normes du réseau d’eau et du réseau d’éclairage urbain. Néanmoins l’impasse de la rue Mercière sera revue au printemps prochain pour permettre au soubassement de se consolider avant pavage définitif.

Le tourne à gauche de Bischheim sera terminé en novembre, ce qui déchargera enfin la rue du Triage. Bonne nouvelle pour nous tous.

Les armoires et le réseau numérique de très haut débit ont été installés ; 2018 sera une nouvelle ère pour l’internet à Nieder. Pour une fois, nous faisons partie des communes privilégiées.

Un habitat destiné aux séniors

Enfin, nous serons en mesure de proposer un habitat dédié aux personnes âgées qui souhaitent rester indépendantes dans un logement dédié adapté à leurs besoins dès lors que les Terres du Sud auront été aménagées. Une solution a pu être trouvée et imaginée avec un partenaire, opérateur immobilier de la place, appartenant aux collectivités publiques. Je vous en reparlerai en temps voulu mais ma recherche a enfin abouti après de longs mois de quête.

Une nouvelle ère pour les finances locales

En conclusion, une belle rentrée pour nos enfants et parents, mais des contraintes très fortes d’un Etat exsangue car mal géré depuis des décennies ; nous tirerons la langue mais nous nous adapterons sans conséquence majeure pour nos concitoyens.

 

Tous les projets prioritaires pour nos concitoyens ont été réalisés.

 

Le Maire
 

 

Plan du site    I    Mentions légales    I    2008